BALLERINE

Créé en 1988 à la maison de la culture de Rennes, ce spectacle à été joué jusqu'en 1995

Une danseuse, en répétition. La voix « off » d’un alter ego qui reproche, corrige, ordonne. Mais c’est elle, qui, entre deux mouvements, s’interroge sur.... ...La danse : « Par moments je me demande si on ne met pas de la musique sur la danse pour couvrir le crissement des vertèbres, le craquement des côtes flottantes, la plainte profonde des sous scapulaires dans le labyrinthe douloureux du no man’s land anatomique !... » ....L’amour : « Je le savais !... Mais dès le premier regard, j’ai compris qu’il était trop tard...Il dansait le Rock, le Madison, la Bamba...frénétiquement...Sa banane oscillait comme un shako de légionnaire. Il avait des sunlights sur le front... Il sentait bon le juke box chaud, mon partenaire... » ...Le régime : «... J’ai un petit creux, je mangerais bien une chouïette de quelque chose moi, du genre conséquent , dense, couillu et copieux... Un hochepot à l’ancienne avec jarret de porc et chipolatas, une once de frémissante jambonnette, une saucissonade aux choux et potée de rognons sur émincé de ris de veau .... Fromage ou dessert ?... Fromage ET dessert!»...La danse encore : «Seule, je dansais, puis s'installèrent les doutes, quand le travail et la technique deviennent automatismes, quand l'habileté submerge l'envie première...»

****************************

Texte original de Pierre DUBOIS

Chorégraphié et interprété par Claudine ORVAIN

Mise en scène de Guy PARIGOT

 

 

Les réalisations de Claudine Orvain

Historique